Le virement instantané : une véritable révolution ?

Lancé en novembre 2017, l’Instant Payment (IP) permet de réaliser un virement bancaire en moins de dix secondes, 24h/24, 365 jours par an. Là où un virement classique peut prendre jusqu’à trois jours, le virement instantané est présenté comme une révolution en simplifiant, fluidifiant et accélérant nos transactions. Qu’en est-il réellement, véritable tournant de nos habitudes de paiement ou simple amélioration du virement ?
 

Pour l’utilisateur, des cas d’usage totalement nouveaux

L’Instant Payment (qui répond également au poétique « SCT Inst ») permet donc un transfert d’argent immédiat. Immédiat et également irrévocable. Ce sont ces deux notions qui permettent d’entrevoir ce à quoi pourraient ressembler nos échanges commerciaux de demain.

Côté commerçant, plus de risque de chèque en bois ! Plus de chèque du tout d’ailleurs et avec eux les allers-retours à la banque pour les déposer. Plus de paiement par carte non plus, économie de la location du TPE et des frais bancaires sur chaque transaction. L’immédiateté de la transaction permet également de grandement simplifier la gestion de sa trésorerie.

Pour les particuliers, le virement instantané est tout aussi révolutionnaire. Il permet de dépanner en urgence un proche par exemple, ou de régler son loyer sans retard dû à des jours fériés ou des weekends. Mais surtout, l’IP pourrait à terme devenir un moyen de paiement privilégié pour nos achats quotidiens ! Plus besoin de chèque de banque pour un gros achat, ni de retirer de l’argent pour acheter une télévision sur leboncoin, un meuble dans une brocante, ou des fraises sur un marché. L’argent est directement transféré sur le compte du bénéficiaire qui en dispose immédiatement et irrévocablement.
 

De lourds investissements pour les banques qui freinent des quatre fers

Et les banques dans tout ça ? Pour elles, l’équation est différente. Les paiements par carte constituent une source de revenu importante grâce aux commissions prélevées à chaque transition. Les virements classiques permettent quant à eux de subvenir aux besoins de liquidités des établissements lors de leurs délais de traitement. Délais de traitement longs, mais nécessaires pour anticiper, détecter et gérer les tentatives de fraudes lors de ces transactions. A presque 4 milliards de virements bancaires par an en France, le risque est important.

Faire du paiement instantané une habitude de paiement n’est donc pas dans l’intérêt des banques. D’autant plus que le coût de mise en place d’une telle infrastructure technique est colossal et que le risque de fraude est plus important. C’est pour cette raison qu’aujourd’hui, presque toutes les banques capables d’émettre un virement instantané facturent ce service. Autour d’un euro pour la majorité, seule la Société Générale le propose à 80 centimes et gratuitement pour sa filiale Boursorama.
 

Adosser de nouveaux services à l’IP pour fidéliser les clients.

L’enjeu pour les banques traditionnelles est alors d’adosser de nouveaux services innovants pour faire du virement instantané un vecteur de fidélisation. Appelé Paylib entre amis, le service imaginé par la communauté inter-bancaire vous permet de transférer de l’argent à un particulier directement sur son compte bancaire, simplement avec son numéro de téléphone, en instantané.

Le fonctionnement est simple. Pour qu’un virement puisse être réalisé en moins de dix secondes, il faut obligatoirement que l’IBAN du bénéficiaire soit connu. L’idée est donc de passer par un identifiant « proxy », comme un numéro de téléphone ou une adresse mail qui est relié à cet IBAN.

En vous inscrivant à Paylib directement depuis l’application de votre banque, votre numéro et adresse mail sont enregistrés dans l’annuaire Paylib et reliés à votre IBAN. Lorsque vous utilisez la fonctionnalité Paylib entre amis, vous n’avez qu’à renseigner le numéro de téléphone de votre bénéficiaire. Votre banque va ensuite consulter cet annuaire pour savoir si ce numéro est rattaché à un IBAN. S’il l’est, elle procèdera au transfert en SCT Inst.

Pour recevoir un virement instantané, il faut donc être enrôlé à Paylib et donc avoir un compte dans une banque traditionnelle : fidélisation vous disais-je. C’est pourquoi ce service est aujourd’hui proposé sans frais supplémentaire et risque de devenir un enjeu majeur de la stratégie digitale des banques.

Difficile donc de prédire quelle pratique s’imposera à terme. Faire payer un service pour profiter de sa rapidité est une pratique de moins en moins courante dans une société qui tend vers l’immédiateté. D’autant que de nouveaux services des géants américains (Facebook qui propose des virements via Messenger) ou des Fintechs (Lydia, Pumpkin) sont de la bataille. Quoi qu’il en soit, force est de constater que la question du digital dans le secteur bancaire a encore de beaux jours devant elle !