Choisir sa méthode agile comme on choisit sa salle de sport

Novembre : les semaines ont passé depuis les bonnes résolutions de la rentrée – certaines visaient peut-être à améliorer vos processus de travail et à tendre vers plus d’agilité ?  Quelle approche avez-vous choisie ? Et pourquoi ? Scrum, Lean, Kanban… on s’y perd facilement. En ce qui me concerne, je trouve qu’on peut faire un parallèle avec le choix d’une salle de sport :

Vous recherchez la force et la stabilité musculaire ? Renseignez-vous sur l’eXtreme Programming : revue de code, tests unitaires automatisés… vous consoliderez vos bases et limiterez votre dette technique.

Vous souhaitez améliorer votre cardio ? Optez pour Kanban et ses outils de gestion de flow : en traitant moins de sujets en même temps, vous garantissez de tenir plus longtemps dans la durée.

Vous cherchez la souplesse ? Passez les portes du lean UX et du design thinking. Avec une approche orientée utilisateur, où la recherche et le terrain ont une place cruciale, vous saurez séduire vos clients.

Vous voulez un cadre qui vous oblige à venir à la salle plusieurs fois par semaine (parce que sinon, c’est même pas la peine…) ? Lancez-vous en Scrum : son framework vous contraindra à respecter ses cérémonies, ses rôles et ses jalons.

Vous n’aimez pas les salles de sport ? Ecoutez votre instinct, n’ayez pas peur de vous tromper, et proposez vos propres solutions !

En conclusion, ne foncez pas à toute allure dans l’une ou l’autre de ces méthodes : écoutez vos équipes marketing, IT… et choisissez ensemble les éléments de méthode les plus pragmatiques dans votre organisation en fonction de vos forces et faiblesses actuelles.

Sans quoi vous risquez de vous essouffler – voire pire, de vous faire un claquage ! 😉