YouTube, le nouveau professeur ?

Fin 2017, YouTube annonçait avoir franchi le demi-milliard de vidéos visionnées par jour pour s’informer, comprendre et progresser. Vous avez forcément contribué à la performance de ce chiffre vertigineux. Un jour, vous avez saisi votre question dans Google et visualisé une vidéo dans YouTube pour obtenir votre réponse. Et oui, vous avez tous été l’élève de YouTube et nous avons tous eu le même professeur !

Devenu l’outil d’apprentissage incontournable, les tutoriels (« Tuto ») YouTube permettent de se former gratuitement sur un nombre infini de sujets (musique, cuisine, beauté, santé mode, bricolage, activités sportives et même pêche ou encore tactiques de combat sur Fortnite… !). Alors, est-ce que YouTube peut remplacer un professeur ?

YouTube est un outil formidable pour se former en toute autonomie à de nouveaux savoirs-faires. En observant des gestes, des méthodes, des procédures à suivre et à reproduire soi-même, l’individu peut développer de multiples compétences, en toute autonomie, à tout endroit et à tout moment.

Aussi, chacun peut aller à son rythme. Avez-vous déjà essayé de faire répéter des dizaines de fois un professeur ? Ou de lui demander de marquer un temps d’arrêt au milieu de sa phrase ? On ose plus avec YouTube qu’avec un enseignant.

Enfin, l’œil est attiré par le mouvement : la vitesse de succession des images dans une vidéo donne un aspect dynamique qui peut avoir un effet positif sur l’attention.

Toutefois, YouTube reste une solution qui n’est pas entièrement adaptée aux besoins de l’élève et qui ne transmet pas le savoir-être. Tandis que le professeur cible le besoin de son élève, YouTube ne propose aucun accompagnement pédagogique pour sélectionner la bonne vidéo du premier coup. Au risque de regarder plusieurs vidéos, de se noyer dans une quantité d’informations inutiles pour espérer tomber enfin sur la bonne vidéo. YouTube propose un usage passif où l’élève doit lui-même faire le tri des informations sonores et visuelles à l’aide de ses compétences intellectuelles. Et ça, vous en conviendrez, ce n’est pas YouTube qui le lui transmet !

Même si les vidéos sont réalisées à partir de l’intelligence humaine, elles ne s’adaptent pas au niveau de l’utilisateur. Tout comme il n’y a aucun dialogue entre la vidéo et l’utilisateur (pas de questions-réponses, pas de corrections au cours de l’apprentissage). Or, l’échange entre un professeur et un élève reste le pilier fondamental de toute pédagogie.

Dans la continuité de YouTube, des nombreuses technologies autour de l’intelligence artificielle se développent pour proposer des contenus interactifs, personnalisés et adaptés au niveau de l’utilisateur (Chatbot, adaptive learning…).

La nécessité du professeur perdure plus que jamais pour conserver l’essentiel des relations humaines dans l’apprentissage (l’empathie, le partage d’expérience, l’encouragement…) et développer les compétences intellectuelles.

A voir de quelle façon ces innovations proposeront une approche pédagogique efficace et pertinente tout en privilégiant les relations humaines…